Se préparer à l'épreuve orale

Publié le par N. J.

Pour passer l’oral dans de bonnes conditions, il faut se préparer : réviser tout au long de l'année est évidemment indispensable, mais il faut également penser à de nombreux détails.

A) Le déroulement de l’épreuve

L’épreuve de l’oral se décompose en trois temps.

  1. En tant que candidat(e) au baccalauréat, vous êtes accueilli(e) par l’examinateur qui vérifie votre identité, vous indique votre sujet, puis vous laisse vous installer au fond de la classe. Durant trente minutes, vous préparez votre exposé de lecture sur l'un des textes étudiés de manière approfondie au cours de l'année.
  2. Avec vos feuilles de brouillon, vous vous installez face à l’examinateur. Celui-ci vous précise quel passage vous devrez lire (de quinze à trente lignes en général) et écoute votre exposé de lecture. Vous devez profiter au maximum des dix minutes accordées pour mettre en valeur votre travail.
  3. À l’issue de l’exposé, l’entretien, mené par l’examinateur, lui permet pendant une dizaine de minutes de vérifier si vous maîtrisez les œuvres et les notions abordées dans l’année.

B) L’utilisation du descriptif

Votre professeur a établi le descriptif des activités et des lectures pour votre classe. Il s’agit d’un document officiel (signé par votre professeur et le proviseur de l’établissement) qui recense tout ce qui a été étudié en classe durant l’année de Première : notions, textes, tableaux, œuvres filmées. Les sorties proposées à la classe (théâtre, cinéma) y figurent aussi.

Pour l’examinateur, qui ne vous connaît pas, c’est un document qui lui permet de préparer votre épreuve : grâce au descriptif, il sait avec certitude ce qui a été travaillé dans l’année

Pour vous, ce descriptif est une liste de révisions. Vous y trouvez la liste des lectures analytiques sur lesquelles l’examinateur peut vous interroger lors de l’exposé, mais aussi les activités complémentaires sur lesquelles va porter l’entretien. Les problématiques de chaque séquence sont des questions auxquelles le cours a répondu et qui sont susceptibles par conséquent de vous être posées. Il faut donc maîtriser tout le vocabulaire qui apparaît dans votre descriptif.

C) Que dois-je apporter le jour de l’oral ?

Se présenter à l'oral est toujours stressant, voire angoissant. Pensez bien à vérifier que vous avez toutes vos affaires pour aborder cette épreuve dans de bonnes conditions. Sachez que l'examinateur vous fournira du papier brouillon en quantité suffisante. Voici une petite liste de ce qu'il faut apporter le jour J.

  • Ma carte d’identité ou mon passeport.
  • Ma convocation pour les épreuves anticipées du baccalauréat (distribuée fin mai).
  • Les livres étudiés au cours de l’année, y compris les œuvres lues à la maison.
  • Mon porte-documents, qui contient tous les textes étudiés durant l’année (lectures analytiques et, éventuellement, documents complémentaires). Un dossier bien organisé permet de faire bonne impression et de se rassurer.
  • Tout le nécessaire pour écrire, souligner, surligner.
  • Différentes choses ne sont pas obligatoires, mais s’avèrent souvent indispensables : une montre (ou un petit réveil silencieux), des mouchoirs, des bouchons anti-bruit (boules Quiès), une petite bouteille d’eau, mes lunettes (même si je porte des lentilles de contact).

D) Quelques conseils...

  • La veille de l’épreuve, je ne change pas mes habitudes alimentaires et je ne me couche pas trop tard.
  • Je fais preuve de politesse en entrant et en sortant de la salle d’examen.
  • Même s’il fait chaud, je porte une tenue sérieuse, bien que confortable. Nul besoin de porter un costume ou un tailleur ! En revanche, les shorts, les jeans troués, les tongs sont à proscrire. Si on a les cheveux longs, mieux vaut les attacher ou les retenir grâce à une barrette pour dégager le visage.
  • J’ai le droit de faire reformuler la question qui m’est posée pour l’exposé si je ne la comprends pas.
  • Lors de la préparation, je n’écris que sur le verso des feuilles au brouillon (une feuille pour l’introduction, une par grande partie, une pour la conclusion). Pendant mon exposé, je les étale face à moi. Je n’ai aucun objet dans les mains.

E) Les compétences évaluées

Se préparer à l'épreuve orale
Se préparer à l'épreuve orale

Pour conclure...

Pour conclure, voici un sketch d'Albert Dupontel, sketch qui a certes un peu vieilli, mais qui vous montrera tout ce qu'il ne faut pas faire le jour de l'oral... Et en le visionnant, vous pourrez même réviser les formes du comique théâtral! De quoi joindre l'utile à l'agréable. 

Commenter cet article